Ethiopie - Addis Abeba, Fête de « Maskal » au Désert Danakil   18 Jours / 16 Nuits

Repas selon programme
  • Fête de « Maskal » au Désert Danakil
    Zoomer
    Fête de « Maskal » au Désert Danakil
  • Fête de « Maskal » au Désert Danakil
    Zoomer
    Fête de « Maskal » au Désert Danakil
  • Fête de « Maskal » au Désert Danakil
    Zoomer
    Fête de « Maskal » au Désert Danakil
  • Fête de « Maskal » au Désert Danakil
    Zoomer
    Fête de « Maskal » au Désert Danakil
  • Fête de « Maskal » au Désert Danakil
    Zoomer
    Fête de « Maskal » au Désert Danakil
  • Fête de « Maskal » au Désert Danakil
    Zoomer
    Fête de « Maskal » au Désert Danakil

Introduction:

Pendant des siècles, l'isolement des hauts-plateaux de cette forteresse naturelle en a fait une terre de mystères au regard de l'Occident. Isolée du monde méditerranéen au septième siècle, cet îlot du christianisme orthodoxe, pendant longtemps rattaché à l'église copte d'Egypte, verra naître sur son sol, à Lalibela, une nouvelle Jérusalem, dont il nous reste aujourd'hui une douzaine d'églises taillées dans la roche. Le lac Tana, source du Nil, abrite des monastères préservés et encore en activité. Ce voyage est l'occasion de vivre la célébration de Maskal (fête de la Croix), l'une des plus célèbres d'Ethiopie, après celle d'Epiphanie. Elle commémore la découverte de la croix par l'impératrice Hélène (La mère de Constantin 1er). Tous les ans, le 27 septembre à la fin de la saison des pluies, une gigantesque procession est organisée sur la grande place de chaque village où on flambe le mât, l'arbre symbolique qui se consumera jusqu'à l'aube. Un impressionnant rassemblement religieux et populaire à la fois. L'itinéraire proposé permet non seulement la visite des sites incontournables d'Ethiopie, mais également la découverte d'une nature étonnante, une diversité ethnique et un patrimoine historique et artistique exceptionnel.

Itinéraires du voyage

JOUR 1 : PARIS - ADDIS ABEBA

Envol pour Addis-Abeba dans la soirée sur la compagnie Ethiopian-Airlines. Départ de Roissy-CDG 1 - Vol de nuit.

JOUR 2 : ADDIS ABEBA - VISITE DE LA CAPITALE

Arrivée matinale à Addis-Abeba. Accueil à l’aéroport et transfert en ville. D’abord, visite du musée archéologique qui abrite les fragments du squelette de Lucy. Le matin, nous commençons la visite par le musée ethnologique de l'Université d'Addis-Abeba qui expose une belle collection d'art populaire éthiopien, le musée archéologique abritant les fragments du squelette de Lucy, datant de trois millions d'années. Cette découverte reste à ce jour notre parent le plus éloignée, et confirme que l’Éthiopie est sans conteste le berceau de l'humanité. Déjeuner en ville, dans un restaurant local. Après-midi : Tour de la ville : La gare d’Addis-Abeba, Le Mercato : le marché le plus vaste d’Afrique. Le mont-Entoto, où se situe la première église orthodoxe de la capitale. Retour en ville. En soirée : dîner dans un restaurant typique en ville avec une animation folklorique. Nuit à l’hôtel Addis.

JOUR 3 : ADDIS ABEBA - BAHIR DAR - Vol intérieur (1h00 de vol).

Petit-déjeuner à l’hôtel. Transfert à l’aéroport et envol pour Bahir-Dar. Bahr Dar est située en bordure du lac Tana, c'est le plus vaste d'Ethiopie. De là, le Nil bleu prend sa source avant de tracer un long parcours, d’abord sur les hauts-plateaux éthiopiens, ensuite à travers le Soudan et l'Egypte et finir son parcours dans la méditerranée. En petit bateau, visite des monastères situés sur une île du Lac Tana. Ces monastères abritent des fresques murales relatant des scènes bibliques. Ces fresques datent du 16ème & 17ème siècles, c’était la période gondarienne, et la découverte de la peinture naïve d’Ethiopie médiévale. Un véritable trésor du patrimoine éthiopien. Selon le temps imparti visite de « Tissisat » les chutes du Nil. Depuis la construction du nouveau barrage en amont, elles sont moins spectaculaires aujourd’hui. Retour à Bahir Dar. Diner et nuit à l’hôtel.

JOUR 4 : BAHIR - DAR - GONDAR

Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ vers le nord. Sur le parcours, arrêt aux chutes du Nil (malheureusement, le nouveau barrage construit en amont récemment les a réduits en un simple ruisseau.) Route vers Gondar : capitale historique de l’Abyssinie au 17ème siècle. Visite des sites historiques : le château de Fasilidas, et l’ensemble résidentiel sont d’une architecture d’inspiration sud-arabique et portugaise. Visite de l'église Débré Barhan Selassié datant du 16ème siècle. Cette superbe et exceptionnelle église abrite l'un des chefs d’œuvres de l'iconographie éthiopienne, elle est classée aujourd’hui par l'UNESCO comme patrimoine mondial. Visite des bassins et de la bibliothèque du Roi Fasilidas. Retour en ville. Diner et nuit à l’hôtel.

JOUR 5 : GONDAR - LE SIMIEN GONDAR - LE SIMIEN

Petit-déjeuner à l’hôtel. Route vers les montagnes du Simien. Sur le parcours, visite de l’un des derniers villages des « Felashas » les juifs noirs d’Ethiopie. Continuation vers le Parc du Simien. A l’arrivée, une petite randonnée à la découverte de l'un des principaux massifs montagneux du continent africain. (Il y a quelques années, ce parc était classé patrimoine mondial par l’UNESCO, zone biosphère, pour sa spécificité botanique. Label retiré depuis l’an 2016 à cause de l’installation des villageois en quête de terres cultivables.) Outre ses paysages grandioses. Nuit au Simien Lodge.

JOUR 6 : EXPLORATION DU PARC DU SIMIEN

Petit-déjeuner au Lodge. Le parc du Simien recèle une faune et une flore spécifique On y trouve certaines espèces animales des plus rares comme le caprin Walia Ibex dont il ne reste que quelques centaines d'individus. Nous rencontrons plus facilement les gelada baboun (babouins à crinière), spécifiques à cette région, ainsi qu'une grande variété d'oiseaux, d’antilopes et le fameux loup roux du Simien. Une équipe de muletiers avec des chevaux abyssins nous accompagnent le long de la ballade.

JOUR 7 : SIMIEN - AXOUM

Petit-déjeuner à l’hôtel. Route vers Axoum. Longue étape en véhicule à travers les hauts-plateaux éthiopien. C’est l’une des plus belles routes d’Afrique. Traversée de plusieurs villages qui reflètent le mode de vie des paysans d’Ethiopie. A l’approche d’Axoum, halte au palais présumé de la « Reine de Saba » Visite de la ville d'AXOUM, ancienne capitale du mythique royaume d'Axoum, pays de la reine de Saba. Axoum est le berceau éthiopien du christianisme, introduit en Ethiopie selon la tradition par le moine syrien Frumence au IVe siècle. Visite du tombeau du roi Khaleb, de la pierre d'Ezana et, dans les alentours, visite du monastère de Saint- Pantaléon, et l’église Sainte Marie de Sion. Diner et nuit à l’hôtel d’Axoum.

JOUR 8 : AXOUM - ADIGRAT - GHERALTA

Petit-déjeuner à l’hôtel. Route vers le nord de la province, par une belle route récemment asphaltée, sur le parcours, visite de l’église rupestre de Maryam Wukro. Continuation pour ADOUA qui fut le champ de bataille contre les italiens, ensuite le temple de YEHA, datant de la période sabéenne du 5ème siècle avant J.-C. L’arrivée à Gueralta sera impressionnante avec ses montagnes rouges aux parois vertigineuses et ses pics taillés dans des grès, des paysages étonnants et d’une beauté unique. Visite des églises peintes, taillées dans la roche, nichées sur le bord de falaises verticales et au sommet de pics accessibles par de très beaux chemins. Visite de l’église de Maryam Korkor et d’Abreha-Atsbeha, cette église est sans doute le monument le plus imposant de la province du Tigray. Semi-monolithique, elle est impressionnante, car elle est en partie creusée dans la falaise de grès rouge et en partie bâtie. A l’intérieur, on découvre de superbes peintures murales. L’excavation de l’église par les rois jumeaux qui lui donnèrent son nom remonterait à l’arrivée du christianisme éthiopien.

JOUR 9 : GUERALTA - MONTAGNE KEMER - AGOZA

Petit-déjeuner au Lodge. A proximité du Lodge, et sur le versant Est de la montagne de Korkor, nous découvrons l’église de Daniel Korkor, accessible à partir d’une vire rocheuse très impressionnante en à-pic mais non dangereuse. De taille réduite, c’est surtout son environnement et un panorama saisissant sur le massif du Gheralta qui en font son principal intérêt. Une petite randonnée s’impose un chemin parfois très étroit bordé de cactus, d’euphorbes, à l’aplomb du Mont Kemer (2 660m). Depuis une église abandonnée, l’ascension en aller-retour (1h de marche, 150m de dénivelé) est facultative car la partie finale permettant d’atteindre cette montagne tabulaire est délicate et nécessite l’usage des mains. Du sommet, la vue est inoubliable, on domine entre autres le village de Korkor. Exploration du plateau et retour par la même sente (avec le passage exposé) avant de poursuivre en plein Ouest. Nous profitons en particulier de superbes vues plongeantes sur les aiguilles rocheuses de Guh et progressons sur un chemin en balcon dominant de très belles falaises ocre. Ultime descente sur un terrain rocailleux puis sablonneux. Nuit au Lodge.

JOUR 10 : GHERALTA - AHMADILA - DANAKIL

Petit-déjeuner au Lodge. Départ en véhicule 4X4 par une longue descente qui mène des hauts plateaux de 2400 mètres d’altitude à moins 130 mètres en dessous du niveau de la mer changement de décor et d’ambiance. Halte au village de Bire Ale, pour les formalités d’entrée en Pays Afar. Continuation de la route par les grandes plaines pour arriver au village désolé d’Armadila, là où vivent les travailleurs des mines du sel. Selon la période, rencontre possible avec les nombreuses caravanes de dromadaires chargées de sel qui traversent le village avant de poursuivre leur lente ascension en direction des hauts plateaux du Tigray plus à l’ouest. En fin d’après-midi, alors que le soleil décline, découverte d’immenses gisements de sel du Lac Karoum, dont certains atteignent deux kilomètres d’épaisseur. Bienvenue dans l’un des environnements les plus hostiles de la planète ! Avec un peu de chance, nous assistons aussi au découpage des briques réalisé par les Afars, qui sont ensuite chargées sur les dromadaires par les Tigréens.

JOUR 11 : JOURNEE DANS LE DESERT DANAKIL

Petit-déjeuner au campement. En suivant le pas des caravanes de sel, randonnée jusqu'aux mines d'où sont extraits les plaques de sel (2 à 3h de marche). Découverte de ce travail étonnant et harassant qui se déploie souvent sous une chaleur moite. Continuation par la visite du site du Dallol au milieu du lac de sel Karoum. Randonnée dans cette extraordinaire île volcanique aux formes et aux couleurs contrastées et surprenantes ; les blancs, les bleus, les verts, les ocres, les rouges et les jaunes font salve et symphonie dans une atmosphère de souffre; geysers, vasques en ébullition, lacs, grottes, dômes, stalagmites forment les contours d'un monde surréaliste. Bivouac dans le village des mineurs à Armedila.

JOUR 12 : CANYON DE SEL ABALA - VOLCAN ERTA ALE

Petit-déjeuner au campement. Départ par une piste pour arriver au volcan d’Erta Ale. En fin d'après-midi, 4 à 5h de marche dans la lave solidifiée pour arriver dans la nuit sur les bords du cratère et contempler l'impressionnant lac de lave. Bivouac au-dessus de la caldeira. Tôt le matin, nous emboîtons le pas aux travailleurs du sel qui, par longues files, avec les chameaux, se rendent au lieu d'extraction (lieu changeant). Nous y découvrons leur travail épuisant qui se déploie dans la chaleur moite. Puis nous poursuivons vers le surréaliste volcan dont les couleurs étonnantes et intenses (jaunes, vertes, bleues, orange, ...) varient tout au long de l'année en fonction de l'humidité et des réactions soufrées qui se produisent; sources et vasques d'eau chaude acide, stalagmites, champignons, accumulation de soufre, cheminées de fée de sel, geysers gazeux, fumerolles ... forment un monde unique où le sel de la dépression se mélange aux minéraux volcaniques, comme le soufre, pour créer des terrasses et des concrétions inédites et en permanente transformation, en fin d'après-midi les canyons de sel. Nuit au campement.

JOUR 13 : ERTA ALE - MAKALE

Petit-déjeuner. Très tôt le matin, nous entamons la descente pour rejoindre nos 4x4. De là, nous prenons la piste de sable qui nous mène au lac Afdera. Arrivée en début d’après-midi à Afdera, ville au décor de Far-West. La raison d’être de cette ville est le sel marin exploité dans de vastes salines pour répondre à la demande nationale. Contrairement aux barres de sel qui sont exploitées au lac Karoum, réservées à l’usage animal, ce sel est utilisé comme sel de cuisine. Nous continuation jusqu’à Makelé. La province du Tigray et sa capitale Mekele. Cette région ravagée par la famine dans les années 1972, et qui a précipité la chute du Négus Heilé -Sélassié en 1974, Mekele bénéficie aujourd’hui des programmes de réhabilitation et de développement. La région du Tigray abrite également quelques monastères et édifices religieux d’un grand intérêt historique. Nuit à l’hôtel à Makalé.

JOUR 14 : MAKELE - LALIBELA

Petit-déjeuner à l’hôtel. Départ vers Lalibela par une longue route reliant le Tigray à la province de Wollo. Traversée de plusieurs villages éthiopiens au « Toukoul » coniques (habitat typique d’Ethiopie). Là nous retrouvons les hauts-plateaux éthiopiens. Arrivée en fin d’après-midi à Lalibela. Installation à l’hôtel Montain-View, ou similaire.

JOUR 15 : LALIBELA

Petit-déjeuner à l’hôtel. Visite du premier ensemble d'églises. Ville sainte d’Ethiopie, Lalibela fut la capitale au XII° siècle. Dans un cadre de montagnes dominé dans le lointain par l'Abune Yosef (4 190 m d'altitude) la petite bourgade se présente comme un gros bourg typiquement éthiopien, avec ses maisons rondes construites en pierres aux toits de chaume à deux étages. Une douzaine d’églises sont taillées dans le tuf rouge, certaines communiquent entre elles grâce à un système de passages souterrains; un travail ingénieux d'un peuple dévoué et fervent. La visite des monuments de Lalibela se fera entièrement à pied.

JOUR 16 : LALIBELA ET SA REGION

Petit-déjeuner à l’hôtel. Excursion autour de Lalibella. Randonnée pédestre ou équestre à la découverte de la région de Lalibela. Possibilité d’atteindre Asheta Mayiam, en altitude ou Naku Talab. (Randonnée par un sentier pédestre : 1h de marche et un dénivelée +/- 250 mètres ). Retour à Lalibela et vers l’église Saint-Georges à l’heure du coucher du soleil pour saisir la lumière de fin de journée.

JOUR 17 : LALIBELA - ADDIS-ABEBA - (Vol intérieur) Transfert aéroport dans la soirée :

Petit-déjeuner à l’hôtel. Envol pour Addis-Abeba. A l’arrivée, transfert en ville, shopping au « Mercato », le plus grand marché d’Afrique, ou sur la grande avenue Churchill réputé pour ses marchands et antiquaires. En soirée, transfert à l’aéroport et envol pour l’Europe. Vol de nuit.

JOUR 18 : ARRIVEE A PARIS

Petit-déjeuner à bord. Arrivée à Roissy CDG vers 06h40.

Tarifs et conditions


LA PRESTATION COMPREND :

- Le vol international sur la compagnie Nationale ETHIOPIAN AIRLINES régulière, en classe économique, taxes incluses (sous réserve d’augmentation :
- Les vols intérieurs mentionnés, taxes incluses : - Bahir Dar - Lalibela –Addis-Abeba
- Le transport terrestre en véhicule privé type tourisme (selon le nombre des participants) dans la partie Nord.
- En véhicule 4X4 dans la région de Danakil (4 passagers + chauffeurs).
- Les tentes (Igloo) pour les campings dans la dépression Danakil et les ustensiles nécessaires.
- L’équipe de cuisiniers et assistants et fourniture d’eau minérale pour l’expédition au Danakil.
- L’escorte sécurité par des militaires dans la dépression Danakil (obligatoire) et le droit d’accès.
- Le logement sur la base d'une chambre double, en pension complète* dans les hôtels bonne catégorie.
- Un dîner dans un restaurant typique à Addis-Abeba – avec une animation folklorique.
- Les droits d'entrées sur les sites, églises, musées, et parcs nationaux.
- La pension complète (à midi dans des restaurants locaux sur le parcours, ou en panier-repas, les dîners à l’hôtel).
- L’assistance d’un guide local francophone ou anglophone connaissant bien son pays.

LA PRESTATION NE COMPREND PAS :

- Supplément chambre et tente individuelle : 460€.
- L'assurance : Nous consulter. - Les boissons, les pourboires et les dépenses personnelles.
- Le permis caméra-vidéo sur les sites et pour les fêtes (prévoir 20 à 30€ - droit à l’image à régler sur place).
- Les dons destinés aux églises et aux monastères.
- Les frais supplémentaires occasionnés par des événements ne relevant pas de la responsabilité de l'agence.
- Les frais du visa touristique (S’obtient en ligne sur le site du Ministère Affaires Intérieurs éthiopien).

Fiche d'inscription



si vous souhaitez nous renvoyer par courrier votre bulletin d'inscription, cliquez sur le lien ci-dessous pour le télécharger.

Bulletin d'inscription